Comment je suis venue au chamanisme

C'est au mois d'Août 1999, il y a tout juste 18 ans,  que tout a commencé lorsque j'ai été au Canada pour la première fois.

Il est vrai, que je venais de faire un stage au printemps 1999 avec Christian Tall Shaller et sa compagne Johanne Razanamahay, qui sont tous les deux des chamanes reconnus à l'heure actuelle et que je remercie de m'avoir amené sur le chemin du chamanisme.

Donc, au canada en Août 1999, nous (mon mari de l'époque et nos deux enfants) avons pris le bateau pour les "milles îles" sur le fleuve saint Jean, et je me suis mise à entendre des chants amérindiens que j'étais seule à entendre, les autres n'entendaient pas et je les entendais accoudée sur le pont du bateau et je me mise à chanter avec eux. Une fois arrivés dans le village amérindien que nous avons visité, nous avons été voir un spectacle de danses amérindienne et en les regardant je me sentai comme le guérisseur du village ou comme un chamane, vu qu'un chamane c'est avant tout un guérisseur.

Cela a été la révélation car j'ai commencé en septembre 1999 à apprendre le Reiki qui est une méthode de guérison naturelle que je connaissais déjà tout naturellement tout en continuant ma formation en réflexologie plantaire et énergétique commencée en 1998.

Ma vie s'est déroulée dans la thérapie, praticienne en Reiki en 2 000, les soins par le toucher (Kinésiology) en 2001, masseuse professionnelle en 2002, drainage lymphatique et réflexologie énergétique certifiés en 2004, Master en Reiki en 2005, Enseignante en rayons lightarian en 2006, multiréflexologie certifié en 2008.

J'ai été une première fois dans une hutte de sudation en 2004 dans le Jura en France.

J'ai été à plusieurs festivals chamaniques avec :

- Etre bien avec soi,

- Cercle de sagesse.

Et avec la fabrication de mon tambour en 2014,  j'ai concrétisé ma participation au réveil chamanique.

Vous pouvez me laisser des commentaires, ci-dessous, pour me dire vous aussi comment vous êtes venu au chamanisme.

Maîtriser son dragon intérieur c'est retrouver l'équilibre entre ses deux pôles ying et yang ; c'est la dualité qui se transforme en équilibre en retrouvant son centre unitaire et originel.

Citation du chaman Carlos CASTANEDA 

 

Changer notre idée du monde est le point capital de la sorcellerie. L'arrêt du dialogue interne est la seule manière de l'accomplir. Chercher la liberté est la seule force motivante que je connaisse. La liberté de planer dans cette infinité là-bas. La liberté de se dissoudre ; de s’envoler ; d’être comme la flamme d’une bougie, qui, bien qu’ayant à faire face à la lumière de milliards d’étoiles, reste intacte, car elle n’a jamais prétendu être plus que ce qu’elle est : une simple bougie. Peu importe le chemin: tous les chemins se valent.L'important est de suivre un chemin qui a du coeur. Comment reconnaître un chemin qui n’a pas de sens ? Un tel chemin, si tu le prends, te fait maudire ta propre vie. La volonté, c’est ce qui te permet de vaincre alors même que tes pensées te déclarent vaincu. La volonté c’est ce qui te rend invulnérable. Tout est énergie. L'univers tout entier est énergie. Le fondement social de notre perception devrait être la certitude physique qu'il n'y a en tout et pour tout que de l'énergie. Un puissant effort devrait être accompli pour nous conduire à percevoir l'énergie en tant qu'énergie. La confiance en soi d’un guerrier n’est pas celle de l’homme moyen. L'homme moyen cherche la certitude dans les yeux d’un spectateur et nomme cela confiance en soi. Le guerrier cherche à être impeccable à ses propres yeux et appelle cela humilité. L'homme moyen est suspendu à son semblable, tandis que le guerrier n'est suspendu qu'à lui-même. La volonté c’est une force, un pouvoir. Voir ce n’est pas une force, mais plutôt une façon de passer au travers des choses. Agir en colère, sans contrôle ni discipline, n’avoir pas d’endurance, c’est être vaincu. Le fait de garder le moral quand on est bafoué s’appelle le contrôle Le guerrier n’apprend pas le chamanisme avec le temps; il apprend plutôt à accumuler de l’énergie avec le temps. Cette énergie lui permettra de manier des champs énergétiques qui lui sont d’ordinaire inaccessibles. Le chamanisme est un état de conscience, la faculté d’utiliser des champs énergétiques qui ne sont pas utilisés dans la perception du monde de la vie quotidienne que nous connaissons. L’objectif des sorciers est d’atteindre l’état de conscience totale… Cet état de conscience est considéré comme opposé à la mort. La suffisance est notre plus grand ennemi. Penser à cela : ce qui nous affaiblit est le sentiment d'être offensé par les actions et les méfaits de nos confrères. Notre sentiment de suffisance exige que nous passions la plupart de nos vies offensées par quelqu'un. […] Sans suffisance nous sommes invulnérables. Un guerrier accepte son sort, peu importe ce qu'il est, et l'accepte dans une ultime humilité. L'humilité d'un guerrier n'est pas l'humilité d'un mendiant. Le guerrier ne baisse la tête devant personne, mais en même temps, il ne laisse personne baisser la tête devant lui. Le mendiant, d'autre part, tombe sur ses genoux à la baisse d'un chapeau et nettoie le plancher devant n'importe qui il considère être plus haut que lui; mais en même temps, il exige que quelqu'un d'inférieur à lui nettoie le plancher pour lui. Fin de la citation